• La Chimie en France vu par IUC

    Les industries chimiques s’engagent pour les jeunes

    C’est un accord majeur sur l’insertion des jeunes dans la vie professionnelle que l’UIC vient de signer avec la CFE-CGC, la CFTC-CMTE, et la FCE-CFDT, dans le prolongement de son accord cadre sur la diversité du 20 juillet 2007¹.
    Afin de faciliter le passage entre le monde des études et celui de l’entreprise, cet accord met en exergue les trois éléments essentiels que sont les stages, les contrats en alternance et les conditions d’accueil en entreprise.


    Les stages en entreprise

    L’UIC insiste sur la finalité du stage qui doit être inséré dans un projet pédagogique et dont le contenu doit être adapté aux études poursuivies. L’UIC rappelle l’importance de l’implication de l’entreprise dans le suivi du stagiaire et l’évaluation du stage.
    L’accord stipule également qu’une gratification, allant au-delà des dispositions légales, puisse être versée au stagiaire, prenant ainsi en compte les apports du stagiaire. En outre, les dispositifs adaptés à l’accueil du stagiaire (transports, repas) sont intégrés dans l’accord.


    L’apprentissage

    Les signataires de l’accord considèrent que le contrat d’apprentissage constitue une voie particulièrement appropriée pour accéder à tous les métiers de la branche qui nécessitent un CAP, une licence pro ou un doctorat. La branche se fixe un objectif ambitieux de doublement du nombre d’apprentis dans les 5 ans.
    Pour atteindre cet objectif, la branche mobilisera les ressources de la taxe d’apprentissage.
    « Il est primordial que les entreprises considèrent cette taxe comme un véritable investissement, dessinant ainsi la chimie de demain » déclare Ithier d’Avout, directeur des affaires sociales de l’UIC.


    Les conditions d’accueil en entreprise

    L’UIC va sensibiliser l’ensemble de ses adhérents à la préparation de l’entrée d’un jeune en entreprise, que ce soit dans le cadre d’un stage, d’un contrat en alternance ou d’une embauche à l’issue de la formation initiale. L’accueil du jeune nécessite de mobiliser les responsables de l’entreprise et de désigner un chargé d’accueil, un maître d’apprentissage voire un tuteur.


    Par cet accord, l’UIC apporte sa contribution à la problématique de l’emploi des jeunes aujourd’hui et souhaite faciliter leur insertion. « Alors que l’industrie chimique fait face à de nombreux enjeux pour accélérer sa transition vers la chimie durable, il est indispensable qu’elle puisse attirer et retenir les jeunes vers ses métiers » déclare Jean Pelin, directeur général de l’UIC.
    _____________________________
    ¹ Dans la lignée de cet accord, l’UIC a signé le 18 juin 2008 un accord sur l’égalité salariale entre les hommes et les femmes et le 9 novembre 2009 un accord sur les seniors.

    Thème(s) : Dialogue social, Emploi - Formation, Jeune


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :